( 5 décembre, 2014 )

LA FETE DE L’ECOLE

 

La tension monte et les derniers jours précédents le jour J sont presque exclusivement consacrés aux répétitions.
Les enfants se préparent, révisent, se concentrent… tout excités. Bref, nous avons (enfin) un peu de répit et de repos.
La FETE DE L ECOLE arrive !

C’est un grand évènement ici. Rien n’importe plus. Tout le reste passe après. Pour les répétitions, des cours sont raccourcis ou supprimés et l’école est carrément fermée la veille et le lendemain.

En Haïti en général et ici à l’Institut en particulier, tout est restreint.
La nourriture est rationnée et calculée au grain de riz près. L’électricité marche le matin, quand il fait beau et quand on prie fort. Les wc et douches des enfants, régulièrement bouchés, seront réparés… bientôt. Etc…
Mais quand vient la fête annuelle… le Kob (argent en créole) tombe du ciel !
Ranger, laver, couper l’herbe, installer les tables, chaises, acheter et préparer riz poulet pour 500 personnes, monter des tentes, faire la déco dans chaque salle de classe, etc… Tout devient possible !

Déco de classe

IMG_0144 (2)

Les enfants étant concentrés et consciencieux, nous avons rencontré la vraie nature des adultes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à utiliser la fourberie et la roublardise pour arriver à leur fin.
Mal organisés et filous, ils nous demandent sournoisement, et au dernier moment, de faire ci et ça, prêter ceci et cela, (clé usb, musique, ordinateur, argent même, …) à nous, les bons blanc blancs !!
Difficile de rester de marbre face à : « tu sais, c’est pour les enfants ! ». Bien joué ! Mais on tient bon. Et on arrive à participer, aider et mettre la main à la patte sans être pris pour des radins (tizé), des cons ou des touristes américains !!

Ca y est, tout le monde est fin prêt, la journée peut débuter !

D’abord à 8h30 a lieu une messe dans la cour de l’école.
Le prêtre est bien à l’abri du soleil, sur un espace devant la direction qui servira de « scène » le restant de la journée. Nous, le public, sommes entassés sur des bureaux d’écoliers, sous 2 tentes vite dressées.
Moment solennel et respecté. Des chants enjoués, entraînants et bien chantés. On en reconnaît même certains. :)

« mes biens cher frères »

IMG_0169

Ensuite, la fanfare accompagne la quotidienne montée du drapeau haïtien et nous guide dans un défilé joyeux, tous derrière le vieux chef d’orchestre et ses musiciens.

Tambour Donald donne le tempo

P1070032

La journée se poursuit par LE SPECTACLE. Enfin !!
Se succèdent alors des dizaines de numéros tout l’après midi (avec simplement un court entracte pour le repas), par classes, des plus petits enfants aux plus grands.
Chants, danses, chorales, djembès, guitares, fanfares, poèmes, récitations, histoires, … s’enchaînent. Des petits lancements amateurs au micro, quelques pauses musicales et de timides applaudissements se chargent de séparer chaque numéro.

Petit coup de coeur personnel avec les 2 grands (Walkens et Berlange) et leurs attendrissantes reprises de Frédéric François pour l’un et Joe Dassin pour l’autre. Très drôle !

Berlange « Dassin » : on s’est aimé comme on se quitte… »

P1070077

Le tout forme un ensemble très hétérogène. Mignon, intéressant, fatigant, mouvementé, varié, coloré, drôle, mauvais, surprenant, sympa, beau ou excellent. Tous les genres sont là. ENORME !!
Malgré les imperfections et soucis techniques que vous pouvez imaginer, chaque numéro est unique et offre un joli panel de créativité et de sens du spectacle.

Que dire de la danse Ibo, danse tribale haïtienne en costumes… Devant un parterre médusé, certains enfants de l’orphelinat et bons danseurs, se sont déhanchés aux rythmes endiablés des djembés et trompettes traditionnelles. Magnifique !

Danse Ibo ! Whaouuuuuuu !

P1070089

IMG_0296   IMG_0279

On a fait quelques films qu’on aura sûrement plaisir à regarder dans quelques mois !!

Je retiendrai enfin et surtout les filles de Madame Sylvie, ma Vivi !
Sur « Bella » de Maître Gims, Vivi a entièrement créé une chorégraphie adaptée avec un groupe de 6 filles.
D’abord timides lors des premiers rendez-vous, « les filles de Madame Sylvie » sont aujourd’hui 6 véritables danseuses sérieuses et presque parfaitement synchronisées ! Génial !

« Bella » de Maître… Vivi

Bella-1 (2)

 

La belle journée festive s’achève avant la fin du jour et chacun regagne son « chez lui » avec plein d’images et de musiques dans la tête et s’endormira fatigué… mais heureux !

Lou & Vivi

2 Commentaires à “ LA FETE DE L’ECOLE ” »

  1. Julie dit :

    Alors bravo à Madame Sylvie pour ce joli projet !

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|